Formations complémentaires

homme_debut

Devant le foisonnement des formations proposées en santé publique, nous n’avons pas l’ambition de vous présenter toute l’offre disponible, mais plutôt une sorte de “parcours typique” de l’interne de santé publique à Tours et quelques informations pratiques générales.

Une liste plus détaillée des M1 et M2 est toutefois disponible sur le site “devenir médecin de santé publique“.


 

homme_debut

Master 1


En parallèle de leur première année d’internat, les internes de santé publique de Tours s’inscrivent au Master 1 de santé publique de Paris XI (J.Warszawski). Ce M1 s’effectue par correspondance et permet d’acquérir les bases indispensables en statistiques, épidémiologie, informatique médicale, etc. lesquelles vous serviront tout au long de votre internat. Les déplacements à Paris sont peu fréquents : séances de révision et examens.

 

homme_milieu

Après le Master 1


Après obtention du M1, vous pouvez :

  • consacrer une année à la réalisation d’un DU par exemple.
  • vous inscrire à l’EHESP de Rennes, en filière MISP : cette école vous permet d’accéder au concours de MISP et de valider deux semestres d’internat rémunérés. De plus, elle offre l’opportunité de réaliser son stage associé n’importe où en France, dans une structure faisant intervenir des MISP. Il est néanmoins recommandé d’effectuer tout de même un master 2 en plus au cours de votre internat.
  • poursuivre directement par un Master 2.

 

homme_fin

Master 2


Lequel choisir?

Effectué le plus souvent en 3ème année d’internat (à partir du 5ème-6ème semestre, mais peut tout à fait être effectué avant), les options généralement retenues sont :

– pour ceux qui seraient attirés par le domaine de la prévention, promotion de la santé et éducation thérapeutique, le choix est simple : vous pouvez vous inscrire au M2 professionnel “PEPS” de Tours. Ce M2 dispense par ailleurs les internes de santé publique de l’obtention d’un M1.

– pour ceux qui pencheraient plutôt vers le versant biostatistiques/recherche clinique ou épidémiologie, l’université Paris XI propose deux M2 de “référence” :

Une alternative intéressante : un M2 professionnel ou recherche à l’ISPED de Bordeaux (épidémiologie, recherche clinique, biostatistiques…).

Dans les autres domaines (informatique médicale…) l’offre est évidemment très vaste. Vous pouvez consulter la liste des M2 proposés.

En pratique

Renseignez-vous bien sur les modalités d’inscription et de choix de stage d’accueil : certains M2 sont très souples (accueil dans un laboratoire avec projet en rapport avec la thématique du master 2, quelle que soit la ville et le maître de stage); d’autres sont plus stricts avec une liste de terrains de stage à respecter.

Sachez que les inscriptions en Master 2 ont en général lieu en juin pour l’année universitaire suivante. Vous serez probablement amené(e) à prendre une disponiblité sans solde durant cette année. Pour assurer votre survie financière, différents organismes délivrent des bourses d’étude, dont en priorité pour vous :

La liste des organismes dispensant des bourses de recherche est disponible sur le site de l’ANDès (Association Nationale des Docteurs).

Attention, les candidatures doivent souvent être déposées au plus tard en avril de l’année universitaire précédant la réalisation du master 2.

dieu

Thèse de sciences


Vous en voulez encore ? La recherche vous passionne ? Après un Master 2 recherche voire professionnel, vous pouvez alors vous lancer à la quête du Graal : la thèse de sciences, à ne pas confondre avec la thèse de médecine !

Elle peut être réalisée en post-internat, en particulier pendant un poste d’AHU (Assistant Hospitalo-Universitaire). D’une durée de trois voire quatre ans, elle vous permettra d’obtenir la maîtrise (presque) totale d’un sujet qui vous passionne et constituera sans doute votre avenir professionnel. Attention, comme vous vous en doutez, le cumul des fonctions hospitalières et universitaires avec la poursuite d’un doctorat est extrêmement lourd à gérer : épaules solides et forte capacité de travail exigées !

Si toutefois vous décidiez de réaliser votre thèse “isolément”, là encore l’ANDèS peut vous aider à trouver un organisme dispensant des bourses de recherche.